Vous pouvez maintenant effectuer plus de deux virements bancaires par jour. RBZ renverse la décision.

L’Unité du renseignement financier (FIU), une agence de la Banque de réserve du Zimbabwe, a infirmé sa décision rendue le 4 juin. La directive émise visait à limiter le nombre de virements bancaires internes à 2 par jour.

Le revirement est intervenu après que des membres de l’Association des banquiers du Zimbabwe ont lancé un appel à la Banque de réserve. L’analyste financier Happily Zengeni a tweeté :

L’Unité du renseignement financier a révoqué une directive adressée aux banques limitant les montants des transferts internes à la suite de déclarations faites par l’Association des banquiers du Zimbabwe. Le 4 juin, la FIU a ordonné à toutes les banques de limiter les transferts internes à seulement deux par jour.

Publicité
@happ_zenge
Le 4 juin, le Directeur général par intérim de la FIU Oliver avait ordonné aux banques de limiter leurs transferts en déclarant :

Chaque client de la banque ne doit pas effectuer plus de deux transactions par jour par virement interne, quelles que soient les valeurs concernées. Il n’y a aucune restriction sur les transferts de RTGS, mais les banques devraient faire preuve de diligence raisonnable nécessaire.

Cette mesure a été mise en œuvre pour ralentir le ralentissement des transactions parallèles sur le marché qui se faisaient par le biais de transferts internes.

« Nous avons noté une tendance où les entités utilisent leurs comptes bancaires pour acheter des devises étrangères, en utilisant un réseau de « coureurs », dont certains ont fait de la publicité de leurs services sur les médias sociaux. Ces transactions illicites se manifestent sous la forme de paiements quotidiens multiples d’un seul compte à des bénéficiaires qui détiennent des comptes dans la même banque.

Oliver Chaperesa, Directeur général par intérim de la FIU
Avec les représentations faites par l’Association des banquiers encore à être publié. Je suppose que le nombre de demandes qui ont été déposées quotidiennement aux banques faisait partie de l’appel. Ce processus, j’imagine, est devenu lourd pour les institutions financières et gênant pour les clients. Ils auraient également constaté une diminution des revenus générés par les transferts internes. Ce dernier étant la raison la plus probable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *